Ouvrir le menu

    Accueil > Visites et sorties > Visites > Le patrimoine > Les églises et chapelles > L'église St Eloi de St Chély

    L'église St Eloi de St Chély d'Aubrac

    On trouve la première mention de l’Eglise de St Chély dans les textes en 1082. On peut penser qu’elle se trouvait sur l’emplacement du bâtiment actuel mais il n’y a pas de certitude à ce sujet. Ce que l’on sait par contre c’est que l’église fût incendiée en 1385 par les « routiers anglais » et reconstruite pendant le premier tiers du XV° siècle. L’agrandissement, au niveau du chœur, date de 1848.

    L'église St Eloi de St Chély d'Aubrac


    L’Eglise comporte deux parties : au fond le sanctuaire, peu profond, construit en 1848 et deux travées de la nef sur lesquelles ont été ouvertes de part et d’autres des chapelles latérales. La seconde partie, légèrement décalée, comporte deux travées terminales de la nef. Au plan architectural, la voûte rappelle celle de la dômerie d’Aubrac. Construite en berceau brisé, elle est renforcée par des arcs doubleaux en tuf volcanique.

    Pour compenser la petitesse de l’église au XVIII°, on avait construit une tribune à étage superposés et à balustres s’ouvrant en hémicycle. Ce type de tribune est rare en Aveyron. Dans le chœur, un tableau signé « Castanié d’après Rubens, 1860 » est une copie de la scène centrale du triptyque « La descente de Croix » réalisée en 1612 par Rubens pour la cathédrale d’Anvers.