Ouvrir le menu

    Accueil > Visites et sorties > Visites > Le patrimoine > Les églises et chapelles > L'église d'Aunac

    L'église d'Aunac

    Mentionnée pour la première fois en 1264, l’église Saint Pierre d’Aunac est l’une des plus anciennes constructions de la commune de Condom d’ Aubrac.

    L'église d'Aunac


    Aunac était un prieuré assez important, qui compta parmi ses prieurs des nobles et des docteurs en théologie. Jusqu’en 1777, la paroisse rassemblait plusieurs villages (Auriech, Salgues, La Bastide). La transformation de la chapelle Sainte Marie Madelaine situé à La Bastide en église en 1777 et la création d’une église à Salgues près d’un siècle plus tard devaient entrainer la disparition d’Aunac au XX° siècle. L’église est fermée au culte depuis la seconde moitié du XX° siècle, la désaffection des fidèles se traduisant par un manque d’entretien du bâtiment. C’est pour sauver ce qui pouvait l’être que les habitants d’Aunac décidèrent en 1999 la création d’une association, « Les Amis d’Aunac ».

    Concernant l’église elle-même, ses dimensions sont modestes : 15m de longueur pour une largeur moyenne de 5.5m. Les matériaux utilisés  pour les murs sont le schiste, le calcaire et le basalte. Le sol est pavé de dalles inégales. Des ardoises recouvrent le bâtiment. La tour abrite deux cloches fondues entre 1608 et 1731. L’intérieur de l’église a été repeint par Mme Biron. Les couleurs utilisées sont celles qui existaient au XIX° siècle. Cet édifice est un précieux témoin du passé. N’ayant pas subi les bouleversements qui suivirent le Concile de Vatican II dans les années 60,  l’intérieur est tel qu’il était au début du XX° siècle. Chaire, cancel (balustrade qui ferme le chœur), confessionnal, chemin de croix, tout est resté en place et témoigne de ce que fût l’ancienne liturgie.

    A l’entrée, la base du portail du porche date du XV° siècle. La partie haute a été remaniée en 1606. Sur le tympan figure trois dates de restauration : 1606, 1879 et 1930 qui encadrent une énigmatique embarcation figurant la barque de St Pierre.

    Le Chœur abrite un maître retable composite (XVIII° – XIX°) restauré en 1870 par le peintre décorateur Castanié, d’Espalion. A noter la présence de la statue d’Abdon et Sennen, rajoutées aux extrémités. Ces saints persans étaient particulièrement invoqués à Aunac contre la grêle.