Ouvrir le menu

    Accueil > Visites et sorties > Visites > Le patrimoine > La statue du Taureau de Laguiole

    La statue du Taureau de Laguiole

    Le Taureau de Laguiole est le symbole de la Race Aubrac il trone sur la place du Foirail à Laguiole depuis 1947.

    La statue du Taureau de Laguiole


    La statue du taureau de Laguiole

    C’est le Dr Paul Cayla qui eut l’idée de faire exécuter un « taureau » qui serait placé sur le foirail. En plus de son caractère artistique, une telle sculpture constituerait un hommage permanent au magnifique bétail de notre région en même temps que la synthèse des principales ressources de notre pays. Après l’approbation du projet par le ministère des Arts et des Lettres, des fonds furent débloqués pour permettre l’exécution d’un grand taureau en bronze destiné à la ville de Laguiole. La réalisation en fût confiée à l’un des meilleurs spécialiste de l’époque : le sculpteur animalier Georges Guyot. C’est un taureau de l’éleveur Joseph Plagnard, d’Auriac qui servira de modèle au sculpteur, qui façonna la glaise pour donner naissance à une maquette reproduisant toutes les caractéristiques de l’animal. Transportée à Paris, ladite maquette servit à son tour de modèle pour l’exécution de l’œuvre définitive. L’atelier Guyot situé en plein cœur de Montmartre fait partie du fameux « bateau lavoir » et c’est dans ce même atelier que Picasso s’installa lors de son arrivée à Paris. Ainsi, c’est sur la Butte que pris forme un splendide taureau qui ne mesurera pas moins de 3m sur 1m80 de hauteur. D’abord réalisé en terre, à dimension définitives, il sera ensuite moulé en plâtre et remis à la maison Susse pour être coulé en bronze. Il quitta Paris le 6 Août 1947 et arriva à Laguiole le 7 août dans la soirée. Il fût installé sur un socle monté en orgue de basalte d’après une idée originale de l’architecte Raymond Borel. L’inauguration officielle eu lieu le 10 Août, jour de la fête locale.

    Dans le village, ne manquez pas de vous rendre à l’église, où depuis le fort, un panorama à 360° vous attend avec vue sur les toits de lauzes qui couvrent les maisons aux murs épais de basalte et granit. Dans l’église, l’orgue a été installé en juin 2011, il peut accueillir 15 jeux soit 750 tuyaux.

    La chapelle avec la fresque de Nicolaï Greschny dans la crypte.

    La gentiane pneumonanthe, la sculpture au centre du rond-point qui a été réalisée par Michel Besson, artiste laguiolais, annonce la flore riche du plateau de l’Aubrac.

    Sculpture de Jean Chauchard, ce sculpteur d’origine aveyronnaise, a réalisé cette sculpture représentant une main tenant un couteau.