Ouvrir le menu

    Accueil > Je découvre Aubrac-Laguiole > Découvrir son histoire > Les burons et les montagnes

    Les burons et les montagnes

    Dès la moitié du XIX° siècle des burons (ou « mazucs » en occitan) sont construits sur l’Aubrac. Au début du XX° siècle on en comptait près de 300 sur le plateau.
    Soit, 300 montagnes, 300 burons et 300 sources d’eau, chaque montagne avait son buron et sa source.

    Les burons et les montagnes


    Le buron était composé de 3 pièces : au rez-de-chaussée la pièce principale où l’on retrouvait les outils pour la fabrication du fromage et un semblant de cuisine (table et bancs), à l’étage le grenier où les hommes dormaient et entreposaient des réserves de foin pour les veaux, et enfin la cave toujours située au nord et en partie enterrée où les fromages étaient stockés et affinés. Proche du buron, était souvent édifiée une porcherie, le petit lait servait de nourriture aux cochons.

    Les buronniers

    Ils étaient 4 hommes au buron du 25 mai au 13 octobre : le Cantalès, dirigeait le buron et la fabrication du fromage, le Pastre, s’occupait du troupeau, le Bédélier des veaux, et le Roul, le plus jeune, faisait l’apprentissage de la montagne dès 8/12 ans et les tâches ingrates. Au village d’Aubrac la statue du Cantalès en bois de 1990, trône sur la place.